Recettes faciles et végétales

En ce moment, c’est un peu la course chez nous.

D’un côté, mon jeune professeur de compagnon enchaîne la fin d’année, la préparation des examens, les tâches administratives et bientôt les corrections.

De mon côté, je passe beaucoup de temps dans les zone agricoles à relever mes pièges (25 sites à visiter- 2 jours pour tout faire) et à stocker mes insectes et autres arthropodes dans l’alcool. Je rentre donc plus tard et en ce moment, en cuisine, j’ai la flemme et j’improvise.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous proposer deux petites recettes végéta*iennes (avec « l » très aisément 😉 ). Le végétarisme s’accompagne souvent d’une découverte de nombreux autres produits qu’on n’a pas forcément envie/les moyens d’intégrer à sa cuisine. Si j’ai désormais du miso (parce que j’adore ça), de la levure maltée (que j’ai découverte récemment), je les utilise avec parcimonie.

Ma cuisine, je la souhaite simple, décomplexée.

Voici donc deux petites recettes : l’une salée pour compléter un plat de pâtes aux légumes, l’autre sucrée pour vous aider durant vos longues journées;-)

~ Sauce crémeuse aux lentilles corail et aux tomates~

Il est rare qu’un plat avec des lentilles reçoive la reconnaissance de mon Amoureux. Au mieux, en général, ça passe. Par contre, avant hier, j’ai eu droit à un compliment spontané sur cette sauce !

J’avais un reste de pâtes, que je prévoyais de mélanger à des légumes d’été rôtis au four (comme un tian, courgette et aubergine). Me manquait de quoi équilibrer avec une légumineuse. J’ai donc un peu improvisé avec des lentilles corail.

Vous aurez besoin (pour deux) de:

1 verre de lentilles corail

7-8 tomates à l’huile (ou plus si vous aimez vraiment!)

100-150mL de crème (végétale ou non)

2 gousses d’ail

basilic

thym

cumin

sel

bonus : 1 càs de levure maltée

eau

Cuire les lentilles bien rincées (le mieux étant de les tremper 12h) avec 1,5/2 fois leur volume d’eau. L’idéal est qu’elles soient bien fondantes.

Ajouter la crème, les tomates à l’huile, les deux gousses d’ail hâchées finement et les épices (à ajuster selon vos goûts, pour ma part c’était 1 càs de basilic + 1 càs de thym + 3 pincées de cumin).

Mixer le tout avec un mixeur à pied et réchauffer doucement avant de napper vos pâtes.

Facile et très bon !

~ Biscuits raisins et poiret ~

Ici, j’utilise un ingrédient bien belge : le poiret ou sirop de Liège. Il s’agit d’un sirop obtenus à partir de pommes et de poires mises à cuire dans des cuves de cuivre. Que des fruits ! Si vous n’en trouvez pas, je pense qu’un peu de gelée de pommes peut s’y substituer mais c’est à vérifier.

La base invariable de cette recette provient du fameux blog de cuisine de Cléa, qui elle-même s’est inspirée d’une recette de Nolwenn (La Belle au blé dormant) publiée dans l’une des premières bibles de la cuisine végétarienne.

Nolwenn et Cléa, se sont mes toutes premières découvertes de ce monde la cuisine végétarienne, et de l’univers bloguesque aussi. Un monde qui s’est avéré plein de découvertes et de rencontres !

Pour 10 grands biscuits, il vous faut :

210g de farine (épeautre complet ici)

120 g de flocons (d’avoine, de riz, de quinoa – pour ma part, j’ai mélangé 80g d’avoine et 40 g de flocons de riz)

50 g de sucre (au choix, invariablement chez moi il sera de canne et complet)

40g d’amandes en poudre

2 poignées de raisins secs

1 pincée de quatre épices (à défaut, de la cannelle à mettre en plus grande quantité)

une pointe de couteau de vanille

4 càs d’huile d’olive

2 belles càs de purée d’amandes (blanches ou complètes)/de noisettes – ou 2 càs d’huile d’olive

2 belles càs de poiret ou sirop de Liège

100+30 mL de lait (végétal ou autre)

Préchauffer votre four à 180°C.

Mélanger tous les ingrédients secs. Ajouter les produits gras, puis le poiret (mélanger à la main au besoin 😉 ). Verser petit à petit le lait. La pâte doit faire une belle boule, elle peut être légèrement collante.

Former des biscuits à l’aide d’une cuillère et mettez les à cuire 30 minutes à 180°C. Ajuster le temps de cuisson au besoin : mon four a des problèmes en ce moment, je dois allonger les temps de cuisson… Ils doivent être secs mais pas trop car ils durciront en refroidissant.

J’espère que cela vous plaira, n’hésitez pas à donner un retour si vous essayez 😉

Je vous souhaite un excellent week-end, profiter du beau temps et de la Nature en plein épanouissement (comme en atteste le pollen des graminées…).

DSCF3185
Abeille sauvage sur une fleur de berce.
DSCF3192
Petit bleuet dans une bande fleurie semée
DSCF3196
La bande fleurie en question, pleine de marguerites !
DSCF3197
Une femelle d’azuré commun (Polyommatus icarus) profitant des premières fleurs de lotier corniculé.