Un chou-fleur dans mon panier

Il était là, dans son panier légumes,  son petit cœur blanc crème entouré d’épaisses feuilles vertes.

Le chou-fleur.

Oh, je n’ai rien contre lui ! Je le trouve même très bon. Mais je manque cruellement d’inspiration pour le cuisiner. Soit il sera cuit 20 minutes au four, enrobés d’épices et d’huile d’olive ( parfois avec du cacao). Ou alors en soupe. Très rarement en béchamel. Cette semaine pourtant, j’avais envie de changer et de faire plaisir à mon amoureux qui aime bien les plats avec de la sauce. Et aussi les pâtes.

Pourquoi ne pas tenter un gratin de pâtes au chou-fleur? Avec de la moutarde et une béchamel végétale? Tiens, et ça donne quoi si je fonds un oignon dans l’huile avant d’ajouter la farine ? Et ce bloc de tofu rosso entamé, il faut que je le termine.

Oraison funèbre du chou-fleur.
Oraison funèbre du chou-fleur.

Au final, le résultat a recueilli les suffrages de mon cher et tendre (c’est mon indicateur culinaire 😉 ). Et j’ai décidé de partager la recette. Je n’ai nullement la prétention de me lancer dans la cuisine, ni dans la photo culinaire. Mais pourquoi ne partagerais-je pas certaines petites recettes du quotidien qui démystifieraient certains légumes de saison, seraient végétariennes et simples à préparer?

Ce gratin n’est pas un met fin. C’est un plat d’hiver, nourrissant et complet. Les proportions sont pour deux bons appét-it: un appét-it qui mange la moitié, l’autre qui mange 2/3 de la moitié et garde son 1/6 (vous suivez les fractions ?) pour le repas de midi le lendemain.

NB: oui, appét-it est écrit étrangement: cela est voulu. Sinon, mon t-i-t est remplacé par des signes étranges qui rendent le mot moins lisible.

Ingrédients (pour 2 personnes)

  • 1 petit chou-fleur
  • 250g de pâtes ( des torsades à l’épeautre complet pour moi)
  • sel
  • huile d’olive

Béchamel

  • 40 g d’huile d’olive
  • 1 oignon
  • 40 g de farine
  • 500 mL de lait (végétal, de vache)
  • 1 càs bien remplie de moutarde ( à ajuster selon votre goût)
  • sel, poivre et muscade au goût.
  • huile de noix pour assaisonner

En bonus : du tofu aromatisé (j’ai utilisé du tofu rosso mais je pense que ça doit être encore meilleur avec du tofu fumé), des légumineuses cuites (lentilles par exemple), du fromage râpé, de la levure maltée.

Temps de préparation: ♣♣ (moyen, entre 30 et 50 min)

40 min (en ne faisant pas 3 choses en même temps, 30 doivent être faisables 😉 ) + 10 min au four pour faire gratiner si vous avez mis du fromage (optionnel donc).

Quantité de vaisselle:  ♣ – ♣♣ (moyen)

2 casseroles de taille moyenne (pour les pâtes et le chou-fleur) et deux couvercles, un poêlon pour la béchamel, un plat pour le passage au four, un récipient gradué, un couteau de cuisine, un fouet, une planche pour découper, 1 cuillère à soupe. De la vaisselle rapide à laver donc, et qu’on peut mettre au lave-vaisselle pour les récipients.

Modus operandi

Faites bouillir de l’eau salée dans les deux grandes casseroles: l’une sera pour les pâtes (avec un peu d’huile), l’autre le chou-fleur.

Simultanément, dans le poêlon, faites doucement chauffer le lait pour la béchamel (ma grande erreur auparavant: lancer avec une béchamel avec du lait froid!). Gardez un oeil dessus, dès que ça frémit, coupez et remettez le lait dans le récipient gradué.

Pendant ce temps-là, découper votre chou-fleur en petits bouquets, lavez-les. Réservez.

Si l’eau ne bout pas encore, profitez-en pour découper un oignon en dés. Il sera utilisé pour la béchamel.

Dès que l’eau bout, ajouter le chou-fleur dans sa casserole, les pâtes dans la leur. Pour le chou-fleur, une bonne dizaine de minutes de cuisson sont idéales. Il doit être suffisant fondant que pour être un peu émietté à la fourchette (c’est plus facile à mélanger avec le reste).

Tout est en train de cuire, vous pouvez en parallèle préparer votre béchamel. Verser 40g  d’huile d’olive dans le poêlon, faites chauffer et ajouter les dés d’oignon. Faites les revenir 2 minutes puis ajouter vos 40 g de farine et mélangez au fouet pour faire le roux. Ajoutez en 3 fois le lait chaud jusqu’à obtenir la consistance voulue et coupez le feu (vous pouvez re-diluer la béchamel si vous la trouvez trop épaisse, question de goût !). Salez, poivrez, muscadez et ajoutez la moutarde.

Quand pâtes et chou-fleur sont cuits, égouttez-les. Émiettez le chou-fleur à la fourchette, salez le un peu, et versez le dans le plat. Ajoutez la moitié de la béchamel sur le chou-fleur. Si vous utilisez du tofu – ou des lentilles- c’est le moment de les mélanger. Pour ma part, le tofu je l’émiette à la main dans le plat. Mélangez le tout, ajoutez les pâtes, le reste de béchamel et mélangez une dernière fois. Rectifier l’assaisonnement au besoin.

Ajoutez ce que bon vous semble sur le dessus. Pour ma part, j’ai mis un petit reste de cheddar fermier râpé. Libre à vous de mettre un autre fromage, des graines et/ou oléagineux, de la levure maltée. Passez au four si vous souhaitez gratiner le tout.

Servez chaud, avec un filet d’huile de noix. Bon appét-it 🙂

C'est la fin du gratin !
C’est la fin du gratin !

 Et vous, avez-vous des légumes récalcitrants à votre imagination culinaire ?

17 réflexions sur “Un chou-fleur dans mon panier

  1. Oh ouiiiii! J’adore le chou fleur! Et ton option de gratin est fameuse! 🙂 J’aime aussi le rôtir avec des épices et/ou du tamari… Malheureusement, les gelées sont passées par ici et plus de chou fleur vraiment par chez nous… Je me consolerai avec des bons gratins comme le tien en remplaçant le chou par autre chose, poireaux et navets… 🙂 Merci de tes jolis et généreux partages, Emi!

    J'aime

    1. Les légumes rôtis, c’est délicieux ! maintenant que j’ai du tamari, j’essaierai volontiers 🙂
      Tu as bien raison de décliner ce petit gratin avec d’autres légumes: les poireaux doivent très bien donner ainsi, c’est une super idée ! J’éditerai mon post ce soir pour suggérer les autres possibilités.
      Merci Cél pour ton passage qui apporte toujours une touche de fraîche gaieté !

      J'aime

  2. Les chou-fleurs ne résistent jamais bien longtemps dans notre frigo! 😉 Mais il y a d’autres légumes qui passent plus de temps dans le tiroir avant d’être mangés… Je pense au betteraves et peut-être, aussi, au navet! 😉 Le chou peut aussi être difficile à cuisiner par ici! Mais bon, on finit toujours par les manger! Et même si le chou-fleur n’est jamais un légume qui reste au frigo, j’aurais tout de même envie de tenter cette recette! 🙂

    J'aime

    1. Betteraves, j’aime en faire des scones (comme ici: http://www.cleacuisine.fr/cakes-sales/scones-de-betterave-gouda-et-noisettes/), ou une sauce pour les pâtes en mixant avec du tofu fumé et un peu de crème. Le navet, la dernière fois j’avais fait une tarte avec, sinon en petits morceaux dans un plat mijoté avec d’autres légumes (comme un hachis parmentier végétarien). Et les choux, c’est vrai que ce n’est pas toujours facile ! En wok, avec du riz 🙂
      Beau week-end Eve !

      J'aime

      1. Des scones! Quelle bonne idée! Et c’est tellement beau! Bon, tu as réussi à me donner envie de faire un tour au marché juste pour acheter ce légume que j’évite habituellement 😉

        J'aime

  3. Rhô j’adore!!! faut que je teste!! Merci pour ce super article, c’est un plaisir de te lire!! Jamais goûté le tofu rosso, j’ai jamais osé… Pourtant j’avoue qu’à chaque petites courses à ma coop bio il me fait de l’œil! 😉

    J'aime

    1. 😀 merci pour ton enthousiasme Amandine ! Le tofu rosso n’est pas mon préféré (le tête de liste est le fumé aux amandes et sésame ^^). Je ne pense pas qu’il soit le plus approprié ici, mais il n’a pas paru si étrange dans la préparation 😉 Si tu tentes une fois, dis-le moi !
      A bientôt Amandine 🙂

      J'aime

  4. rese

    alors ça ……………….
    je fais tjrs « blanchir » mes choux (verts, fleurs etc)avant de les cuire :p
    et puis j’aime pas les mélanges (dans le plat légumes/féculents…)
    mais ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !! je ferai à part bien évidement 😀
    par contre ta sauce là …… houlàlàlàlà…….. j’ai jamais pensé à rajouter de la moutarde dedans (ké nouille) bravo pour cette idée !!! 😉
    ah bon?? je fais tjrs mes béchamels avec du lait froid (ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii je sais !!! chuis chiante ) 😀
    j’essaierai ce wend !! et je te photographierai ça !! promis
    merci pour ce partage
    (une fois de + tu m’épates (sans jeu de mots haing ) 😉
    bon wend :*

    J'aime

    1. Oui, mon père blanchit aussi les choux 🙂 peut-être sont-ils plus digestes ainsi?
      La béchamel à la moutarde, ce n’est pas la première fois que j’en fais mais c’était la première fois que je mettais des oignons dedans ^^ Pour la température du lait, avec du lait froid ça me prend 10 minutes à la faire correctement (en fouettant super fort) alors qu’avec le lait chaud, en 2 min ça se fait tout seul !
      C’est une toute bête recette tu sais, rien de bien compliqué mais c’est parfois sympa d’avoir de bêtes recettes sous la main 😉
      Beau w-e à toi aussi Résé 😉

      J'aime

  5. Arf, y a plein de légumes que j’aimerais vraiment aimer, mais que je n’aime pas. La betterave rouge par exemple, c’est tellement joli, cette couleur rouge vif. Alors régulièrement je goûte. Et puis vraiment, non, je n’aime pas le goût.
    Le chou-fleur, ça peut passer pour faire plaisir si je suis invitée. Mais il faut pas trop m’en donner.
    Je vais déjà essayer un de ces jours de me réconcilier avec le chicon. Tout un programme.

    J'aime

    1. =D les réconciliations avec les légumes, il faudrait faire du coaching 😉
      Pour les chicon, je les aime beaucoup en quiche ou cru en salade avec des pommes et de l’orange.
      Quant à la betterave, j’ai donné 2 idées salées sous le commentaire de Kolibri, mais as-tu déjà tenté en version sucrée?

      J'aime

      1. Pas tenté la betterave rouge version sucrée… comme je n’aime pas du tout son goût, je suis perplexe… mais quand il y en aura dans le frigo de ma maman (qui adore), je lui en piquerai une ;-).
        Il faut voir le bon côté : je me suis déjà réconciliée avec beaucoup de végétaux : les fruits dont j’aime le goût mais pas la texture, hop, en jus ; les légumineuses (avec des épices c’est mieux :-)) ; les oignons ; les tomates crues (avant c’était que cuites); le riz complet… qui sait? je vais peut-être encore élargir le panel au fil des prochaines années :-).

        Aimé par 1 personne

  6. Coucou Emilie,
    Ta recette m’a surprise, quelle originalité, je n’y aurais jamais pensé! J’avoue qu’en cuisine je suis un peu frileuse, mais là franchement tu me donnes envie avec ta recette 🙂
    Je me demande si avec du riz ça serait bon? Je préfère le riz aux pâtes 😉
    Gros bisous, et merci pour tes partages!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s